Lexique
Motivation Imprimer Envoyer

Pour réver un peu voici une citation :

       " La motivation c'est quand les rêves enfilent leurs habits de travail". - Benjamin Franklin


Voici une définition :

" La motivation est l'élément déclencheur, bon ou mauvais, qui justifie, explique, l'action qui en découle, son degré d'intensité et sa durée.

Elle peut être provoquée par un stimuli, type reflexe conditionné qui va entrainer... comme la peur devant un danger même potentiel ;

Elle peut aussi être générée par un type de caractère... volontaire, autotéliste, pragmatique, pessimiste...une réflexion structurée, un intérêt..."

Pour le reste voir ci-dessous :


Pour collaborer il faut vouloir et s'impliquer voici 3 réflexions, commentées, pour éclairer le sujet :

1- "On peut tout faire avec de la volonté, mais d'abord comment avoir de la volonté" - Jules Renard

La véritable volonté ne peut se mesurer que par le degré de liberté de celui qui en fait état.


2-  Quelle est la différence entre : Concerné et Impliqué ?  

- Réponse : Dans l'omelette au lard la poule est concernée et le cochon, ou le mouton, est impliqué.


3- Selon Hertberg, sur la motivation de l’homme au travail :

Il considère que la satisfaction et le mécontentement dans son travail sont des facteurs indépendants...

Certains lui attribuent la formule : Motivation = Absence d'insatisfaction + satisfaction.  Mais nous savons que l'insatisfaction comme la frustration peuvent générer des motivation négatives parfois puissantes. La motivation n'est pas l'égal du bon...

Prenons quelques exemples :

- Certaines personnes pour manifester leur mécontentement utilisent la force d'inertie. Bien maitrisée celle-ci à des impacts y compris sur ceux qui préfèreraient un conflit ouvert...

- Les gèves qui peuvent bloquer tout un pays et son économie sont mues par des motivations dont l'origine vient (normalement) d'un mécontentement. 

Herzberg précise : Le contraire de la satisfaction n'est pas l'insatisfaction mais l'absence de satisfaction !

- Pour arriver à leurs fins certaines personnes pratiquent le dénigrement vs mobbing avec un dégré d'intensité en rapport avec leur motivations pour éliminer un concurrent, collègue... 


Pour mobiliser leurs collaborateurs beaucoup de managers invoquent la confiance pour tenter d'obtenir des performances.

Mais la confiance ne se décrète pas, c'est comme pour le respect qui ne peut s'imposer mais seulement se mériter !

Le meilleur moyen d'impliquer des collaborateurs c'est de satisfaire leurs attentes individuelles et même collectives. Par exemple en leur offrant du bien-être notamment sur l'espace de travail, mais aussi par considération et valorisation, si posssible devant les autres. Enfin par rétribution.


Les meilleurs concepts, méthodes,outils ne servent à rien si le moteur de la volonté n'est pas en marche !

Ce moteur est la motivation. Mais attention celle-ci avant d'être collective doir être individuelle, personnelle.

L'allumage de la motivation est très aléatoire.

Avant de vous lancer dans un démarche collaborative il faut préalablement s'assurer que chacun va dans le même sens.
Ainsi, il faut avoir traité les cas foncièrement négatifs. C'est à dire les personnes résolument critiques et non constructives.
Sinon vous perdrez beaucoup trop de temps et d'énergie et votre projet régulièrement attaqué démobilisera les autres acteurs...

Pour réussir à motiver c'est à la fois simple et compliqué ex : Trouver le "PGCD3" Plus Grand Commun Démultiplicateur
Il faut tendre vers la satisfaction des besoins de chacun, comme décrits par Maslow, mais aussi cultiver l'altérité donc la reconnaissance de l'autre et pas la dominance de l'un sur l'autre (encore que pour certains....)
Il est donc primordial de pratiquer, l'observation - éthologie -  l'écoute et surtout la compréhension des langages et expressions...
Mais attention aux différences entre : Ecouter => Entendre => Comprendre. Pour exemple vous pouvez ecouter et ne rien entendre, tout comme entendre et ne pas comprendre. et n'oubliez pas la part conséquente de l'expression non verbale... 


Dans le concret il faudrait connaitre les motivations de chacun et encore à chaque moment donné, c'est impossible !

Car pour chaque personne (animal) les priorités sont différentes et souvent conditionnées par la néccessité, le besoin.

Il est également primordial de savoir que les priorités et motivations sont intimement liées. Les unes influançant les autres dans les deux sens selon, le moment, l'environnement et au sens large.

Mais rien n'est perdu pour autant si vous n'essayez pas de tout conrôler en même temps car ça aussi c'est impossible.

Exemples de pratiques simples :

- Lorsque vous êtes dans un lieu public et que vous avez une conversation avec plusiseurs personnes, le cerveau de chacun fait le tri de lui même donc si ce que vous dites est attrayant la convergeance se fera vers vous ou c'est vous qui concentrerez votre attention sur un fait, un sujet, une personne... mais chacun peut être distrait par autre chose.

- Pour ceux qui connaissent l'ambiance "salle de marché", c'est un plateforme dans laquelle chacun traite (trader) ses opérations dans un brouhaha dans lequel nous pourrions nous nous perdre mais voilà, notre formidable cerveau fait le tri entre ce qu'il entend et ce qu'il souhaite traiter au niveau du conscient. C'est un phénomène bien connu des audio prothésistes qui précisent, quelque soit l'appareil c'est le cerveau qui doit s'adapter pour que les nouvelles perceptions soient bien identifiées, y compris pour remplacer les anciennes, comme s'il s'agissait d'une nouvelle langue parlée.

 

La dépression atteint rapidement les centre de la motivation voir pour exemple les observations suivantes :

      - Bore out = Démotivation par l'ennui et évidemment le Burn out = être grillé...  

      - Karôshi = Mort par surmenange au travail

 

Tout ça c'est l'humain !

Et justement nous voulons mettre en exergue que la différence fondamentale entre les animaux et l'humain, c'est que chez ce dernier le besoin de créer est omniprésent. Voilà une idée de démultiplicateur commun. Les exemples ne manquent pas, chez tous les individus, du plus limité dans ses moyens et aptitudes ex : Faire un chateau de sable, un puit dans sa purée... au plus innovateur quels que soient les moyens à sa disposition de l'Effet singe à l'accélérateur de particules en passant par la roue.


Permettre à chacun de participer à une création :

Voilà l'une des pratiques les plus prometteuse pour impliquer des collaborateurs à trouver leur "PGCD3" = CQFD

L'objectif est de favoriser la convergence de deux attentes légitimes, pour les collaborateurs la satisfaction de leurs besoins dont la qualité de vie dans l'environnement de travail, pour l'organisation d'atteindre ses objectifs dans les meilleurs conditions de performance. 


Ces motivations peuvent donc être diverses, complémentaires mais aussi changeantes ex :

     Exister; Faire plaisir à d'autres; Envie de créer ; Recevoir les honneurs ; Gagner de l'argent ; Dominer ; Être bien dans sa peau ;

Nous vous recommandons d'utiliser le "Calendrier d'humeurs" dans votre "espace collaboratif"...


La "Réflexion conceptuelle = design tinking" est une pratique très efficace d'innovation propice à la compétitivité, d'autant plus qu'elle s'appuie sur les motivations de chacun par l'émulation de sa perception visuelle qui est un langage universel, s'il est bien exprimé...

Vous aurez tout intérêt à utiliser ce concept pour améliorer la compréhension entre tous et susciter des motivations...

 

Les personnes autotélistes ont souvent de fortes motivations car elles sont plus intéressées par ce qu'elles font que par elles-mêmes.

Pleinement impliquées elles ont souvent des dispositions psychiques fortes, des ressources qui paraissent inépuisables notamment du fait qu'elles se satisfont de leur tâche au fur et à mesure quelle se réalise. Elles éprouves souvent du plaisir à être confrontées à des diffiultés, considérant que celles-ci génèrent des éléments encore plus intéressants.

En revanche elle s'affranchissent souvent des directives car leur particularité c'est l'auto organisation pour servir le but à atteindre.


 Certains ont mis en évidence qu'il y aurait 2 type de motivations

   - Intrinsèque : Comme la satisfaction intérieure. C'est ce qui provient de l'individu, ou groupe, donc généré par l'envie poussée par un intérêt et facteur de mise en action... la volonté !

   - Extrinsèque : Punition ou récompense depuis l'extérieur, les autres...C'est le principe de la carotte et du bâton qui bien que donnant des résultats, ce qui encourage les pratiquants, n'est pas du meilleur effet.


 

Collaborer c'est faire à plusieurs, ce qui permet dès le départ et pour la suite... de mieux maîtriser : 
   a) L'espace : chacun couvrant une partie...
   b) Le temps : on peut aller plus vite et plus longtemps
   c) Les difficultés : à chacun sa spécificité pour répondre à toutes les complexités et plaire au plus grand nombre.
   Les résultats, surtout meilleurs, étant forcément au rendez-vous, cette pratique collaborative crée différentes émulations ex :
        - La satisfaction d'avoir réussi = la joie partagée augmente toujours de volume.
        - Le résultat en lui même et ce qu'il apporte en terme de bienfaits.

        - L'état d'esprit qui donne de nouvelles envies d'entreprendre pour réussir.  

 

Pour expliciter et illustrer notre vision sur l'importance de la motivation

Nous nous sommes inspirés de concepts existants mais avec la volonté de les faire converger, évoluer :

- D'une part nous avons pris en compte l'évolution de l'humain, nous référant au concept des  3 cerveaux = Reptilien, limbique et néocortex. (Concept très controversé ou plutôt incomplet car il faut prendre en compte celeui des 2 hémisphères, et des différents lobes, aires, etc.) . Outre d'y trouver les déclencheurs nous touchons, là, à l'évolution de l'espèce et pas seulement la nôtre. Il en va notamment du dressage des animaux notamment pour le cirque, la détection d'explosifs etc. ;

- D'autre part nous avons souhaité revoir l'illustration de la "Pyramide des besoins"

- La communication étant très importante dans l'évolution de l'humain, nous avons également intégré le concept de la "Métaphore de l'iceberg " particulièrement, axée sur l'inné et les acquis.


Nous vous livrons notre modeste contribution et évidemment sour forme de réflexion conceptuelle pour mieux nous faire comprendre du plus grand nombre : 
      motivations-image-gd mdl

A vous de faire votre illustration selon différents concepts et approches scientifiques .

Et pour vous aider voici le cheminement de nos réflexion :             

- Pyramide = Pourquoi pas, mais pointe en bas, car les besoins d'aujourdhui sont plus nombreux qu'à nos origines ;

- En 3 dimensions car les évolutions se font dans tous les sens ;

- Pointe coupée car se serait prétentieux de penser qu'avant l'humain c'était le point zéro.

Peut être même faudrait-il illustrer ce concept par un sablier du fait que nos connaissances évoluent avec nos besoins et qu'avec le temps certaines pratiques, habitudes et réflexes conditionnés disparaissent... dans les profondeurs de notre histoire.

- Dans cette présentation l'évolution aussi bien chonologique que des aptitudes va du reptilien au néocortex.

- Et les frontières entre les fonctions des 3 cerveaux (Méme si d'autres vce concept est controversé...) et les besoins identifiés dans la pyramide sont parfois minces ou inexistantes ;

- Déjà nous savons que l'évolution des capacités intellectuelles influent sur l'évolution de ce qui est inné.

De là à en conclure que le savoir nous ferait perdre certains sens et ne devrait pas prendre le dessus sur les qualités morales des individus il n'y a qu'un pas.

Par ailleurs, notre évolution intellectuelle, nos modes de vie aurait aussi tendance à modifier notre physique... dont homo erectus. C'est dire les conséquences de nos motivations...

- Enfin, ce serait simpliste de penser que la pyramide, dont la pointe est maintenant en bas, se terminerait par une pointe. En effet, avant l'humain et sa forme unicellulaire issue des suites du bing-bang, il y avait... à chacun de développer mais ne soyons pas trop égocentriques ni cartésiens !

Et sur le même principe ce n'est pas une pyramide qu'il faudrait dessiner mais une sorte de cône en 3 dimensions car notre évolution comme celle de l'univers est multidimentionnelle. De plus, comme lui, elle va dans le sens de l'extension et toujours plus vite, comme notre apprentissage, nos modes et outils de communication, nos besoins...


En ce qui nous concerne, de la pyramide inversée à la pointe coupée, nous sommes passés à 3 dimensions.

Mais les bords aussi évoluent différemment donc nous les avons tracés de manière irrégulière....

A la fin du dessin nous avions une forme qui non seulement rappelle les 3 cerveaux mais dont le pourtour ressemble à l'Afrique qui curieusement nous ramène au berceau de la civilisation humaine. Est-ce un hasard, une vue de l'esprit ?

En tout état de cause nous en faisons notre illustration synthétique pour soutenir nos propos et nos pratiques de management.


Sans vouloir offenser Einstein et voulant rendre hommage à Jacques POMMIER et Glaudius BOUCHON (voir lien ci-dessous) la formule de l’efficacité serait :

   E = C M2 : L’ efficacité est égale à la compétence multipliée par le carré de la motivation !


Et pour mieux comprendre l'un des éléments fondamentaux de l'évolution de l'espèce humaine notamment par rapport à d'autres qui ont des facultés souvent beaucoup plus développées que les nôtres, voir les articles :

          -  Paradoxe du poulpe

          -  Travail collaboratif

Pour mieux appréhender l'impact d'une bonne concertation pour favoriser la motivation propice au travail collaboratif 
Nous vous recommandons de consulter le  " Manifeste : De quel leader avons-nous besoin ? " 
------------------

 Voir aussi : Amélioration continue ; BeauscriptCalendrier d'humeurs ; Conduite du changement ; ConfianceEffectuation Ethologie ; Evaluation Gemba walks ; Habilitation Idéation ; Incitation économique ; Intrapreneur ; Karôshi ; Manipulation mentaleMétaphore de l'iceberg Obeya room Paradoxe du poulpe ; Pression ; PrioritéProcrastination Pyramide des besoins ; Réflexion conceptuelle - Design thinking ; Responsabilité ; SONCAS ; Travail collaboratif ;


------------------

infos   Infos : en rapport avec le terme : 
- Pour de bonnes pratiques en rapport avec le thème, depuis le menu : "Conférences +++" = voir les différents supports :
            " Bioteaming..."  -  " Eloge de l'optimisme" -  " Emotions stress et performance " - " Réussite une question de chance "

- Voir l'article offert par leblogdumanagementdeprojet.com qui fait un mix entre motivation et leadership :

- Pourquoi et surtoutout Pour Quoi ? ... mais pour donner du sens ! ...
   Voir la conférence TEDx  d'Olivier Soudieux ex chef de projet IT devenu explorateur de l'extrème
       Il nous explique simplement comment donner du sens à notre vie, notamment professionnelle,
        à  faire la différence entre notre métier et notre mission... Voir la vidéo

------------------

 ref pro  Réf. Pro. : Voir solution prenant en compte cette terminologie :

 - talents-affinity Talents Affinity : Application web simple, légère et flexible qui amène une approche innovante de la gestion des compétences. Outil de Stratégie Mangériale Collaborative qui transforme votre Capital Humain...
 - jacques-pommier   Jacques POMMIER Conseil : Conférences interactives ; Théâtre d'entreprise ; Livres ; Médiation.
 
- mobilier-jacques-palais Mobilier Jacques Palais : Conseil et Aménagements pour optimiser vos Espaces de Travail :
      Agencements fonctionnels , de bureaux, d'acceuil, d'espaces de détente et collaboratifs. Mobilier modulaire, amphi, etc.