Lexique
Mouchard Imprimer Envoyer

Mouchard drapeau-frCookies drapeau-gbp

Procédure automatisée implantée dans le système informatique de l'internaute, par le serveur consulté, en principe pour faciliter la lecture de certains messages.

 

Ce système permet notamment de mesurer le taux de sélection d’un lien par exemple sur un bandeau publicitaire taux de mouchardage drapeau-fr(= capping ratedrapeau-gbp) et d’effectuer un profilage selon les pages consultées et une veille pour affiner la connaissance de l’internaute qui s’apparente à une véritable traque drapeau-frTracking drapeau-gbp.

 

Ce type de pratique est interdit sauf accord de l’internaute (comme c’est le cas de blogs interactifs)

Le logiciel espion est un mouchard (ou plus sophistiqué) implanté dans un système d’information informatisé pour récupérer des données sans l’accord du site introduit et lui porter préjudice ex : en matière de concurrence déloyale.

D’autres pratiques de marketing viral relèvent du « Recrutement mystifié » drapeau-frHoax recruiting drapeau-gbp Technique assimilable au cheval de Troie.

 

Attention : Le mouchard peut être utilisé à des fins d'identification ou très souvent de comptage d'entrée dans un site et en particulier sur les bandeaux ou les autres fenêtres temporaires à l’aide de procédés appelés :

 - Marqueur (Patte, accroche, étiquette drapeau-fr  = tag drapeau-gbp  qui permet notamment le contrôle instanané (marqueur de page basé sur un code javascript inséré dans une page HTML)

- « Log » qui permettent en particilier de réaliser des fichiers statistiques journaliers générés par et à partir de serveurs qui enregistrent le trafic

Ces techniques permettent de mesurer :

- Le taux de clic par des indicateurs divers ex : activité = visites, provenance ; Performance = taux de conversion des visites en contacts ; pages vues,

- Le taux de rebond : internaute qui quitte rapidement un site

 

Ceux qui ont développé les méthodes et techniques mercatiques et publicitaires basées sur le comptage des connections ont mis en place de systèmes tarifaires basés sur le nombre de « Clic » par lien.

Cette pratique consiste notamment à faire payer le client à l’origine du message publicitaire par CPL (Coût par lead) ou CPM (Coût par mille).

 

Attention : Le nombre de clic des internautes n’est pas en soi une garantie de succès !

En effet il y a les curieux, les concurrents et autres statisticiens (dont les étudiants).

Toutes ces entrées n’ont évidemment pas comme objectif de se transformer en clients pour générer les achats attendus par celui qui paye les clics !

Mais, plus grave ! certains acteurs de l’Internet font volontairement grimper le nombre de clic par des procédés manuels et surtout automatisés dans le seul but de facturer le client propriétaire de la marque / produit concerné.

 

 Voir : Spam ; opt in/out ; plug-in ; Logiciel espion ; Virus ; Cheval de Troie ; Ver ; Bogue ; Meta tag ; CNIL ; LCEN ;

     Voir aussi : Communication ; Comportement ; e-Business ; e-business ; HTML ; Mercatique Score d’appétence ; Taux d’attrition ;  Référencement ;