Lexique
Paradoxe du poulpe Imprimer Envoyer

Le "Paradoxe du poulpe" Met en exergue un des éléments essentiels :

La transmission des savoirs qui fait la réussite du collaboratif.

Pour bien comprendre il suffit de comparer l'évolution de 2 espèces considérées à fort potentiel : La pieuvre et l'humain.

paradoxe du poulpe


Sachant qu'entre inné et acquis chaque individu hérite et developpe tant le savoir-être que le savoir faire...


Pour ce qui concerne l'humain c'est effectivement la transmission du savoir qui fait la différence.

L'évolution de notre espèce en est la preuve notamment par notre instinct grégaire entre altérité et altruisme.

C'est notre motivation d'abord individuelle puis collective qui a développé notre irrésistible envie de créer par idéation en particulier grâce a nos 8 formes d'intelligence,


C'est pourquoi Il est édifiant de comprendre ce paradoxe concernant une autre espéce, la pieuvre :


Le poulpe dispose de 9 cerveaux c'est l'un des êtres vivants, sur notre planète, qui est le plus intelligent.

Il est doté de nombreux membres = 8, c'est dire les capacités de cette "intelligence tactile" et facultés pratiques qui en découlent...

Il a aussi une incroyable capacité à se transformer pour avoir l'apparence de prédateurs divers ou autres espèces.

Il peut également changer rapidement de couleur ausi bien que de forme pour se fondre dans son environnement et ainsi faire partie intégrante d'un rocher et même reproduire un dessin géométrique... tout ça sur commande.


De plus la pieuvre vit dans l'espace le plus vaste de notre planète c'est à dire les mers et océans.

Pour autant elle peut aussi se mouvoir à l'air libre pendant un certain temps.

Enfin elle se reproduit en masse chacune produisant plusieurs dizaines à centaines de millliers d'oeufs.


Avec tous ces atouts, le poulpe aurait pu reléguer l'humain au rang d'une amibe tellement son intelligence, ses aptitudes et son environnement lui sont favorables. Mais voilà :

  • Sa progéniture à peine libérée de sa grappe et orpheline, se disperse dans l'eau.
  • Pour agraver la situation la mère, qui de 1 à 3 mois s'était mal alimentée a été fortement stressée pour s'occuper, protéger sa descendance, est totalement affaiblie et devient une proie facile.
  • Mais même sans prédateur, survient une mort programmée génétiquement.

Donc aucune transmission du savoir par les géniteurs. Pas d'accompagnement, d'éducation, pas même de partage d'expérience car les poulpes vivent essentiellement seuls... Leur savoir-être et savoirs faire sont seulement innés et leur pyramide des besoins, à tous les niveaux, est beaucoup moins développée que celle de l'humain...


En matière de management, surtout, le collaboratif c'est :

Jamais seul, partager, échanger, s'entraider le plus possible et souvent même avec ceux que l'on n'aime pas mais dont on partage certains intérêts. Pour illustrer ce propos voici une citation d'Euripde : Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous ensemble.= CQFD

Le collaboratif est non seulement l'origine, la source de notre évolution, mais aussi la qualité de notre condition de vie... 


C'est pourquoi nous partageons gracieusement nos connaissances et perceptions, mêmes imparfaites.

Et vous suggérons de consulter les différents liens ci-dessous pour approfondir votre réflexion :

 

voir Voir :  100ème singeAptitudes  AutotélismeCompétences ; Elicitation ; Ethologie ; FormationIntelligence ; Management des talents Motivation Travail collaboratif ;


infos Infos : 

Article : "Libérez le savoir, la seule matière qui s'accroit quand on la partage"