Lexique
5 Pourquoi Imprimer Envoyer
Développé à l'origine par Sakichi Toyoda elle a été développée chez Toyota.

Objectif = trouver la racine cause
 La pratique des « 5 pourquoi » est bien différente de celle des « 6 chapeaux » ! 

 

 

 

 Elle consiste à poser des questions successives en reformulant chaque réponse précédente pour découvrir la raison profonde et réelle du sujet ou probleme posé.

        5-pourquoi

Elle à pour objectif de faire sortir les causes réelles, souvents cachées et non présuposées ou fausses excuses, liées à une problématique, la justification d’un comportement, etc.

 

Pour illustrer ce principe on peut parler de poupée  russe !

 

Les recruteurs, les adeptes de l’amélioration continue, ceux du management de projet, adoptent souvent cette pratique partielle de l'hexamètre de Quintilien (appelé aussi questionnement générique organisé = QPQQCOC pour mieux appréhender une situation, apprécier un comportement.


Pour exemple :

- L'explication basique le démontre en indiquant que quand il y à 1 cm d'eau sur le sol de votre local rien ne sert d'éponger et qu'il est évident qu'il faut aller à la source de la fuite pour la stopper. Donc chercher la cause initiale.

- Voici un autre shéma : Alors qu'un collaborateur dit simplement que le travail n'est pas réalisé correctement du fait d'un manque de moyens, la pratique "5 pourquoi" permet de se rendre compte que la cause profonde relève d'un manque de motivation, au sein de l'équipe. Mais surtout que le manque d'implication est provoqué par une situation de stress due au comportement inapproprié d'un membre de l'encadrement.

Il est alors plus facile d'adapter les bonnes solutions au vrai problème. Résultat, outre d'améliorer le travail d'équipe la qualité des produits et service sera au RDV de la satisfaction clients et donc de l'efficience...


"5 pourquoi ?" ou "5 pour quoi ? ":

Très souvent le fait de réitérer la question "pourquoi?" à une personne et surtout selon le ton utilisé, cette dernière peut se sentir culpabilisée, de plus en plus et au final avoir l'impression d'une inquisition qui se termine par un jugement. Cette pratique est donc contreproductive.

En revanche il est souvent beucoup plus éfficace de demander "pour quoi ?". au sens de la recherche d'une finalité = Téléologie. C'est dl'objet à définir, le but à atteindre.

Il est en effet fondamental de donner du sens à nos actions ex : si vous faites un métier est-ce uniquement pour gagner de l'argent ?

 et même dans l'affirmative, le faire en donnant satisfaction à d'autres, voilà bien de quoi trouver de la gloire au travail, rien que pour avoir accompli, peut-être aussi innové ou créé, mais surtout avoir partagé avec d'autres les difficultés et la réussite qui soudent les liens humains.

Voici un moyen de différencier les 2 expressions :

  • Pourquoi faire = Pourquoi agir est-ce bien nécessaire, surtout si la cause est perdue d'avance ?... = Dans ce cas, vous cherchez la raison, un fondement une source de motivation !
  • Pour quoi faire = Pour faire quoi, quel objet, activité, etc = Dans cet autre cas vous cherchez l'objet, l'objectif ou le résultat à obtenir.

Voir aussi la doctrine de l'étude des causes finales = téléologie, très controversée et qui vise à expliquer un ou des phénomènes par l'intervention d'une cause finale... 

 

 infos Infos en rapport avec l'article :

DantotsuPM le blog du Management de projet, offre un article bien développé sur cette pratique.
Dont la technique et même les risques inhérents de cette méthode. "La techniques des 5 pourquoi"

- Pourquoi et surtoutout Pour Quoi ? ... mais pour donner du sens ! ...
   Voir la conférence TEDx  d'Olivier Soudieux ex chef de projet IT devenu explorateur de l'extrème
       Il nous explique simplement comment donner du sens à notre vie, notamment professionnelle,
        à  faire la différence entre notre métier et notre mission... Voir la vidéo