Lexique
Intelligence Imprimer Envoyer

L’intelligence c’est notamment la faculté de raisonner et non de résonner comme une cloche !


Attention :

a) L'intelligence ne rime pas forcément avec le concept du beau, bon, bien.

Elle peut aussi être au service du mal. Mais que sont ces notions ? C'est à chacun de...

 

b) Les aptitudes cognitives bien que liées à l’accumulation de savoirs et pratiques, issus de l’inné et des acquis, ne doivent pas supposer que l’érudition confère l’intelligence.

 

L’étalage du savoir peut au minimum permettre de paraître en « résonnant » notamment par redondance !

C’est le cas de nombreux « conférenceurs » qui truffent leurs exposés de mots étrangers ou techniques sans les traduire, les expliciter à leur propre auditoire, alors que leur rôle serait de transmettre un savoir.

Ces gens là ne pensent qu’à se faire voir, alors qu’ils y aillent… car il ne seront jamais des mentors !

 

L’intelligence permet de mettre les connaissances en pratique pour obtenir notamment le « savoir-faire » et le « Savoir-être ».

Mais combien d'intelligences sont exploitées ? Probablement plus que celles qui ne le sont pas. En effet nombre des surdoués sont souvent des fainéants car tout leur parait tellement facile...

Il faut donc se rappeler que l'intelligence n'a de sens que si elle est mise en pratique pour être profitable au plus grand nombre. C'est notamment ce que proposent  les concepts : "Travail Collaboratif" et "Intelligence Collective".

 

Le QI = Quotient intellectuel n’est qu’une méthode mesurant certaines aptitudes.


Les formes d'intelligence :

En effet, des scientifiques affirment qu’il existe 8, 9 + formes d’intelligence qui se rapprochent plus du concept QE = Quotient Emotionnel


Ici nous avons essayé de classer les différentes formes d'intelligence dans un ordre cohérent par rapport, aux spécificités de notre cerveau (reptilien +limbique + néocortex) à l'usage de nos sens et à la Pyramide des Besoins dite de Maslow

Pour donner du sens à notre classement il a été nécessaires de s'attacher aux Priorités qui favorisent le Collaboratif . 

Nous avons aussi pris en compte que comme toutes les espèces +++ nous sommes tous sous influences et que l'humain "excelle" dans la pratique de la Manipulation mentale , qui elle aussi concerne l'intelligence, surtout quand elle devient articficielle (IA).

Ainsi voici notre présentation synthétique (en 5 sensibilités qui se compte sur les doigts d'une main) mais explicitée, des différentes formes d'intelligence :


- Existentielle : Naturellement nous avons mis en 1er cette intelligence intrapersonnelle.

Prendre conscience de nous intérieurement et de tout ce qui nous entoure. C'est une des facultéz propre à l'humain de se questionner sur le passer, présent, futur et au delà donc  pensée, philosophie, spiritualité, etc.  C'est dans ce concept que l'on peut aussi intégrer l'intelligence intrapersonnelle qui permet de mieux se connaitre ses sentiments et émotions afin de les comprendre pour davantage en profiter. On trouvera notamment des approches réflécjies et parfois maitrisées dans des pratiques philisophiqes et aussi dans l'usage des arts martiaux (cf kinestésie pour la pratique). 

        

- Spacio-visuelle et auditive : Après le l'égo nous devions situer ce qui nous entoure. 

Cest ce que nous pouvons appréhender grâce à nos sens pour situer chaque élément de notre environnement. Afin d'avoir des repères sur chacun dans sa dimension et l'espace. L'ouï et la vue sont essentiels mais il ne faut pas négliger l'odorat... pour au moins appréhender ce qui nous entoure...

C'est dans ce concept que certains classent l'intelligence naturaliste qui permet d'identifier notamment la flore, la faune ainsi que les minéraux.

 

- Intello-kinestésique : En 3ème, après le Moi et l'environnement il faut commencer à réfléchir pour se synchroniser...

C'est la possibilité d'analyser, de calculer, pour résoudre tout problème, certains parlent de "cerveau gauche". C'est non seulement faire appel à sa mémoire notamment sur les 2 précédents concepts, mais aussi avoir un don ou à minima des acquits intellectuels pour discrimer, mesurer, analyser, tester, résoudre, etc. tout type de problème posé par rapport à une ou plusieurs situation en fonctions de moyens... c'est la aussi qu'il faut de la méthode notamment pour mener à bien des projets...

C'est la plus ou moins grande capacité de cohérence et maitrise entre la connaissnce + la réflexion et l'action. Il en est ainsi pour, les réflexes notamment de l'inné et du cerveau reptilien. La coordination donc l'usage, adroit, des outils, dont ceux du corps, ou ceux fabriqués y compris à partir d'éléments naturels qui peuvent être détournés pour certains usages et objectifs.

Là nous pouvons donner un exemple qui prend en compte plusieurs types d'intelligence notamment pour jouer au panier-ballon. Il faut en effet prendre conscience de soi, de son corps (adresse physique) et capacités tactiles (le toucher) de l'environnement (distance, dimensions et forces d'attraction+++) pour ordonner (volonté et maitrise mentale) la puissance et précision du geste qui enverra le ballon dans le panier.


- Sonore et de communication : En 4ème position nous avons choisi l'ouverture par la communication...

Dans ce concept on pourra intégrer tous les sons bien au delà de l'audition mais pour mieux appréhender des sensibilités, des messages et aussi en émettre. Il en va ainsi de l'intelligence dite musicale qui véhicule tellement de sensibilités que l'on peut en pleurer, en rire et même partir en guerre surtout quand on y ajoute le chant. Ce sont ausi les chants des oiseaux, leurs ou nos sifflements qui permetent aussi de communiquer. Enfin la parole verbale surtout pour l'humain avec les différents langages tous issus de cultures construites sur des périodes longues... 


- Sociale et comportementale : Et en 5ème nous avons mis en exergue le relationnel...

C'est l'aboutissement, surtout pour l'humain, des toutes les autres intelligences.

Cette intelligence permet de se situer par rapport aux autres en essayant de se faire entendre et comprendre pour d'abord se protéger mais aussi s'associer ou se compléter selon nos intérêts mutuels afin de se reproduire, développer, etc.

Là aussi surtout dans un premier temps influencé par nos sentiments et émotions dont ceux enfouis simplement réactifs du cerveau primitif- reptilien ou construits par d'autres échanges et notre mémoire (cerveau limbique) ou physiques, ou émotionnels (comme le besoin d'appartenir = néocortex), plus ou moins récents, durables, marquants.

Par ce que l'humain est un être grégaire (il n'a pas le choix pour survivre cf : Collaboratif) il a développé sa Motivation pour être de plus en plus efficace. Selon ses adversaires et partenaires, pas toujours fidèles, il a été amené à composer pour négocier. Ce fût notamment avec le développement du langage et donc des langues. Les mots, dont les sens peuvent varier selon les ciultures, sont aussi des sons et leurs intonations ont une énorme importance sur le teneur du message émis donc à ne pas mal interpréter. Les gestes qui peuvent aussi être une expression non verbale, comme les mimiques (y compris chez les animaux) font partie de la communication.

Ecouter pour bien entendre et mieux comprendre les autres dans leurs multitudes, réclame une intelligence globale très affinée au risque de conflits qui engendrent la violence, ses séquèles et parfois la mort (physique et/ou sociale) C'est vous dire l'importance de ce concept d'intelligence sociale et comportementale.


Ce qui tendrait à prouver qu’au dela des cinq sens connus - utilisés dans le concept VAKO - le moteur de notre intelligence serait lié aux sensibilités individuelles de chacun = CQFD !

 

La prise en compte de ces remarqes permet, au dirigeant et responsable des ressources humaines, de mieux apprécier leurs collaborateurs pour les affecter aux tâches, équipes, sites, etc. selon leurs sensibilités personnelles pour favoriser le travail collaboratif. C'est la pratique du Management des Talents basée sur le concept de management intelligent.

La pratique revient à confier, à quelqu’un, une tâche qu’il sait faire et qui correspondont à ses goûts pour obtenir un meilleur résultat plutôt que de lui imposer celle-ci de manière incohérente et autoritaire donc sous pression.

 

Le cerveau :  

De nombreux chercheurs de différents domaines ont des perception très controversées, cependant ils mettent en évidence certaines aptitudes, facultés, chez l’humain à partir de zones du cerveau. En voici 2 exemples :

a) Les 3 cerveaux

Cerveau reptilien ; Centre de stimuli déclenchant des réflexes fonctionnels entrainant des actions ;

Cerveau limbique :Centre de la mémoire et des émotions ;

Cerveau néocortex : Centre de l’analytique et du language.


b) D’autres spécialistes voient les choses autrement, notamment pour conjuguer performance et plaisir ex :

Cerveau - Emysphère droit : Plutôt émotionnel, féminin et lié aux fonctions corporelles à gauche

                 + Empathie, sensibilité, subjectivité, perception des images, instinct de protection, vue élargie...

Cerveau – Emysphère gauche : Plutôt analytique, masculin et lié aux fonctions corporelles à droite 

                 + Langage, Calcul, systématisation, objectivité, sens de l’orientation, vue ciblée…

  Reste à savoir quel est le chromosome dominant !

 

Nous pouvons tous avoir une part d’autisme (limitatif mais aussi de facultés exacerbée).

Le manager d’équipe doit donc tenir compte des spécificités de chacun pour favoriser les motivations, la création, le travail collaboratif, etc.

 

En matière économique l’intelligence aussi est primordiale et trop peu de décideur y consacrent les moyens pourtant indispensables pour pérenniser leurs activités…

C’est pourquoi des concepts, méthodes et outils tels que l’intelligence inventive, veille, EFM, ont été définis pour tendre vers la performance.

 

Intelligence collective

La performance peut aussi être le fruit de la pratique conjuguée de l’intelligence qu'elle soit humaine y compris crée artificiellement et du travail collaboratif c'est-à-dire : l'intelligence collective. 

Chez les animaux nous avons observé bien des comportements qui relèvent de l'intelligence collective ex : 

  • Abeilles : Qui s'échangent les informations de l'une d'entre elle pour rejoindre une zone propice à la récupération du pollen;
  • Dauphins : Qui chassent en meute les bancs de poissons, les loups et les lycaons chassent aussi en meute seul ils sont voués à la mort. Les orques épaulards le font aussi pour isoler le petit baleineau... ou provoquent une vague géante pour déloger le phoque d'un bloc de glâce.
  • Les étourneaux : Se mettent en nuage pour chasser le geai, et autres oiseux prédateurs comme la buse ou le faucon... 
  • Les fourmis : Pratiquent ce que nous appelons l'auto-organisation dont ce sont inspirés les scientifiques de la logistique et des transports intersidéraux en définissant l'algorythme formique...

Dans tous les cas, c'est surtout le nombre qui fait la force...


Chez l'humain cette notion implique en plus une collaboration technique notamment des outils, dont le système d'information, en plus de la fonction intellectuelle de tous les métiers et hiérarchies au service de l’innovation ex :

- Quel que soit le niveau de connaissance de chacun une personne seule et même peu qualifiée peut trouver la solution que d'autres plus érudites ne trouvaient pas donc à plusieurs les chances sont démultipliées  ;

- Une seule personne peut soit passer à coté d'une solution ou la détecter simplement du fait qu'à un moment elle est plus réceptive qu'à un autre sur tel ou tel idée, schéma, etc.

- Les réflexions personnelles mises en commun, comme dans le principe du "Remue-méninges" et surtout verbales et sans retenues, stimulent différemment la réflexion de chacun des autres membres. La construction des idées qui en découlent est exponentielle. C'est ce qui permet de confronter les idées et applications, en allant toujours plus vite et plus loin en innovant pour créer...


Dans le passé il y avait le nom d'une personne sur chaque invention.

Même si le "trouveur" final faisait ainsi passer les chercheurs, y compris successifs dans le temps, dans les oubliettes de l'histoire. Maintenant c'est de plus en plus une équipe qui trouve et c'est souvent (mais de moins en moins) l'encadrant qui en reçoit la reconnaissance officielle. 

Si la gouvernance et chaque manager deviennent davantage des animateurs, mentors, les effets de cette performance seront exponentiels. (Voir : collaboratif et Motivation)

 

Si le décideur, manager, retient ces éléments, s’applique ces principes à lui-même, il peut également envisager de pratiquer un bon Management participatif !


Enfin, l'intelligence artificielle, celle des systèmes et technologies de communication et d'information - TICC- évolue en permanence. Ainsi les outils de SIAD sont passés de la Business Intelligence (Analse multicritères sur des éléments du passé) à l'Intelligence Décisionnelle (Analyse prospective faite pour anticiper sur l'évolution des marchés et comportements des parties prenantes qui utilisent notamment les techniques AOR -Analyse par les Options réelles) Cf. le concept "Décisionnel "

 

 Voir : Analyse par les Options Réelles-AOR ; Aptitudes Business Intelligence ; Communication ; Compétences ; Ethique ; Ethologie ; Heuristique ; IdéationIntelligence économique ; Management d’équipe Management intelligent ; Management participatf Mentor ; Organisation Paradoxe du poulpe ; Plan de succession PNL ; Poïétique ; Pression ; Procrastination ; Ressources Humaines ; Tenségrité Théorie(s) ; Travail collaboratif ; VAKO ;


infosInfo :

- Voir l'excellent article publié par l'Entreprise  :

     Six exercices pour améliorer sa mémoire