Lexique
Management - Manageur Imprimer Envoyer

Manager : vient du « vieux françois » qui recoupait plusieurs acceptions dont :

          Ménager ; Aménager ; Ranger.

Cette terminologie a été adoptée par les normands avant d’être essentiellement utilisé par les anglais, puis de figurer à nouveau dans les dictionnaires français : Manager = Diriger.

Alors que la gestion se limite, en principe, aux tâches administratives ex : Congés, absences dont temps de formation, pour assurer la continuité des activités.  


Le concept de management se conçoit tant dans la réflexion que dans l’action.

Il  s'inspire des orientations stratégiques de gouvernance pour atteindre les objectifs en coordonnant l’ensemble des acteurs et techniques d’organisation et de gestion de différents métiers ex :

   Stratégie et R&D; Finance ; Communication, Système d'information et marketing, Achats et ventes ;

   Juridique et Ressources humaines ; Services généraux et logistique; Etc.

On peut ainsi concevoir que le management concerne 4 catégories génériques d'acteurs, de biens et mouvements :

  - Investisseurs et collaborateurs : Associés + Dirigeants + employés ;

  - Partenaires externes : Fournisseurs et clients + Administrations, collectivités territoriales et associations  ; 

  - Biens patrimoniaux : Meubles, immeubles au sens du droit = Tout ce qui appartient à l'entité juridique ;

  - Flux d'information ex : Internes, entrants, sortants ;

Pour servir les objectifs stratégique de chaque entité il devra coordonner les moyens matériels, humains et donc financiers puis rendre compte.


Ces éléments impliquent :

- Vision managériale prometteuse et pas seulement axée sur des processus trop contraignants, tueurs d'idées ; 

- Susciter des motivations tant en intrerne (Collaborateurs et associés) qu'externe (fournisseurs, clients, partenaires ;

- Promouvoir le travail collaboratif : A plusieurs c'est toujours mieux que seul... et favoriser les échanges qui confortent l'apprentissage de chacun à tous les niveaux ;


Le « Manageur » est celui qui fait fonctionner le manège et éventuellement fait le « ménage » !

 

Attention ne pas confondre avec :

Mentor : C’est un exemple et encore plus une référence reconnue et souvent bien appréciée au sens de la qualité relationnelle. Souvent pédagogue, emprunt d’éthique, un sage, déconnecté des seuls principes hiérarchiques !

Entraîneur : Au sens de faire progresser par la pratique = Coach drapeau-gbpTrainer drapeau-all ;  alt drapeau-cn

Meneur :  = Leader drapeau-gbpSpitzenreiter drapeau-all ;  alt drapeau-cn C'est celui qui fédère et conduit les autres en montrant le chemin par sa participation, soit par pouvoir hiérarchique ou porteur d'idées fédératrices.

 

Les modes de management sont variées et évolutifs ex :

- PaternalistePar objectifsIntelligent Participatif – etc.

Et surtout beaucoup ont compris que le seul concept de performance financière n’est pas sufissant et s’avère souvent contreproductif, s'il est prépondérant, ne laissant pas assez de place aux respect des acteurs et clients !

Plusieurs pratiques souvent complémentaires et par ailleurs des méthodes et outils de gestion viennent servir ces modèles.

 

Le manageur est celui qui permet de définir la stratégie et d’organiser les moyens pour atteindre les objectifs.

Soit il possède les compétences, techniques soit il fait appel à des salariés envers qui il a un lien de subordination, soit il fait appel à des sous-traitants ou prestataires de l’externalisation pour réaliser ses activités et les gérer.

C’est donc nécessairement un décideur même s’il agit dans un cadre contractuel.

Il peut donc être hiérarchiquement un Administrateur et donc un dirigeant ou seulement un gestionnaire mais en charge de responsabilités qui lui laissent certains choix sur les activités.

En conséquence il doit assumer ces responsabilités par rapport aux pouvoirs qui lui sont impartis, délégués.

 

La différence fondamentale entre les acteurs réside le plus souvent, non pas dans le titre de la foction, mais dans l’intelligence qui est une faculté individuelle, qui sera ou non, mise au service d’une collectivité de manière plus ou moins performante et surtout bien intentionnée ! 

 

C’est pourquoi le manager doit aussi pratiquer l’Excellence Opérationnelle !


Selon les cultures des individus et donc l’histoire des civilisations le management fait nécessairement appel à une implication personnelle emprunte de celles-ci.

Ainsi dans les pays à forte tradition éthique c’est la parôle donnée qui prédomine.

Cependant la morale des affaires est battue en brêche par la mondialisation ou seul le gain est l’objectif.

Ainsi les pays anglo saxons s’appuient davantage sur les relations contractuelles pour les défendre mais aussi pour mieux les contourner. Et leur droit ( Common law) fondé sur le commerce est bien différent du droit latino germanique plus axé sur le civil notamment pour l'administration de la preuve... ou le droit islamique en matière de prêt...

 

Les zones géographiques influencées par les grandes routes marchandes, comme l’Afrique privilégient davantage la négociation, qui a fini par instaurer des pratiques telles que le marchandage systématique et donc « le dessous de table ».

 

Ces cultures sont d’origines sociales et influencées par des pratiques professionnelles multiples.

C’est pourquoi le manageur doit, de plus en plus, être un communiquant, qu’il soit un référent, un négociateur ou entraineur.

 

Vu le développement des processus métiers dans la gestion globale de la performance il y a donc de plus en plus de spécialisations en management comme par exemple :

       Project Manager, Asset Manager, Credit Manager ; Risk Manager ;

… et voient le développement des activités de Manageur de transition pour des missions ponctuelles externalisées, sous-traitées.

 

Le terme magique qui convient au management efficient est « Congruence ».

En effet comme indiqué ci-dessus le manager doit pouvoir conjuguer la prise de conscience de ce qui l’entoure (ex : individus, technologies) et ses aptitudes inées et acquises (ex : l’expérience) 

 

Enfin, le « Manager » dans bien des cas, ne saurait exister sans assistant.

En effet longtemps cantonné au rôle de secrétaire cet assistant aux compétences multiples permet, dans un cadre à la fois confidentiel mais aussi de communication, d’organiser et fluidifier le travail du manager en organisant des priorités. Il lui faut aussi, désamorcer ou détourner des attaques, réaliser certaines actions notamment par délégation et très souvent participer au management de nombreux projets.

 

 Voir : Décisionnel pour mieux apprécier le concept de « Décision » quelle soit stratégique, organisationnelle, de gestion ou fonctionnelle, sans pour autant confondre stratégie et tactique

 

Voir aussi : 100ème singe ; Actif-S ; Administrateur ; Amélioration continue ; Assistant ; Beyond budgeting ; Credit Management ; Délégation(S) de paiement, de pouvoirs et de signature ; Externalisation ; Gouvernance ; Habilitation Loi de Parkinson ; Management de contrats Management de transition ; Management de projet ; Management du rendement ; Management Intelligent ; Management par activité ; Management participatif ; Organisation ; Responsabilité ; Ressources humaines ;  Revocation ad nutum ; Système de Management Intégré ; Transformation organisationnell;

 

Voir aussi les activités dites de Services généraux :

 Gestionnaire d’actifs et d’infrastructures ; Gestion d’énergies et réseaux ; Gestion d’équipements et services ;

 Voir aussi : Capital => d’amorçage => Investissement => Risque ;

        Aptitudes ; Compétences ; Intelligence ; Johari ; Mentor ; Meneur ; Entraîneur ;

 

-----------------

 Infos :

Conférence interassociations animée par Bernard Flavien – Coach et formateur :

      « Emotion, Stress, Performance : Comment concilier l’inconciliable ? »


- Article de Christophe BURIN de l'Institut des experts de l'entrepise

      Pilotage dans l’incertain

 

- Voir la traduction de Thomas Juli par DantotsuPM le blog du management de projet :

     5 principes de leadership pour réussir son projet


- Voir sur le "Journal Du Net" l'excellente chronique de Francis BOYER consultant Dynesens :

        "Les 4 piliers du management collaboratif "


- Livre : « La Méthode MBM » : Pour un management de la performance durable  – Editions d’organisation ;


ref pro Réf. Pro. : Voir solution prenant en compte cette terminologie :

Xavier Vandenbulcke : Coach d’Affaires certifiéAccompagnement et pilotage du changement des TPME.