Lexique
Théorie de l'agence Imprimer Envoyer

La théorie de l’agence se rapporte à l’analyse de cohérence et méthode pour faire converger les positions des mandataires et mandants qu’ils soient financiers ou de l’organisation.

Les coûts et déperdition d’énergie, consécutifs aux divergences d’intérêts entre les partenaires de l’entreprise qu’ils soient détenteurs de parts/actions, créanciers, ou managers/dirigeants, sont préjudiciables à l’entreprise.

Pour exemple cette théorie met en évidence des différences de motivations et surtout d’intérêts entre les dirigieants membre de la gouvernance, surtout de grands groupes, qui ne sont que des salariés et pas des investisseurs, à titre personnel dans l’entreprise dont ils ont en main la destinée.

Avec la mondialisation et le développement des marchés financiers et la spéculation débridée, il est encore plus difficile de régler ces problèmes de divergences notamment du fait que les intérêts des actionnaires sont parfois incompatible avec les choix industriels et la politique d’investissement.


 Voir : Actionnaire ; Aptitudes ; Dépositaire ; Effet GVT ; Effet noria Ethologie ; Gouvernance ; Habilitation Loi de Parkinson ; Management de transition ; Mandat ; Manager ;   Plan de succession ; Ressources humaines ; Révocation ad nutumThéorie de l’enracinement ; Théorie des signaux ; Transformation organisationnelle ;  Travail collaboratif Visite de terrain ;